Quel français peut remporter Paris-Roubaix ?

23 ans déjà que Frédéric Guesdon franchissait en vainqueur la ligne d’arrivée de Paris-Roubaix, au milieu du vélodrome et devant Planckaert, Museeuw et Tchmil. Une victoire pour le moins inattendue mais ô combien précieuse pour tous les supporters français. Et depuis le 13 Avril 1997 aucun tricolore n’a réussi à imiter les Duclos-Lassalle, Madiot, Hinault ou encore Bobet. Et à vrai dire depuis 23 ans aucun Français n’a semblé en mesure de remporter cette course. Certes le surprenant Sébastien Turgot fut un très beau dauphin en 2012 mais il est arrivé plus d’une minute trente après le vainqueur Tom Boonen. Ce même Boonen qui, de par son statut de star incontestée et de tête d’affiche chez Quick-Step, a bridé un Sylvain Chavanel souvent réduit au rôle d’équipier alors qu’il pouvait sans doute jouer la victoire au meilleur de sa forme (le garçon aurait quand même dû remporter le Tour des Flandres si Cancellara et Nuyens avaient gardé leur ligne rappelons-le). Mais aujourd’hui au départ de Paris-Roubaix peu de Français sont cités dans les favoris. A juste titre. Mais dans un jour de grâce ces quatre-là peuvent créer la surprise et rendre à la France sa plus belle classique. Il faudra pour cela dompter la pluie, la boue, la poussière, les crevaisons, les chutes, les problèmes mécaniques et même peut-être les barrières de passage à niveau, mais l’espoir est permis.

Rémi Cavagna :

Impossible d’arrêter le TGV quand il est lancé. Le peloton du Tour d’Espagne en a fait l’amère expérience.

Sans doute le coureur le plus étonnant de cette liste car Rémi Cavagna n’a tout simplement jamais pris part à Paris-Roubaix. Légèrement handicapant quand on connaît l’immense rôle que joue l’expérience sur cette course si difficile à dompter. Mais « le TGV de Clermont-Ferrand » possède tout de même de belles chances de briller sur les pavés du Nord. Tout d’abord car il passe les pavés sans encombre comme en témoigne sa belle victoire sur A Travers la Flandre Occidentale en 2018 mais aussi et surtout car il possède des qualités de rouleur assez impressionnantes : il compte à son actif une extraordinaire échappée de 160 kilomètres (80 en duo, 80 en solo) conclue victorieusement sur le Tour de Californie 2019, une 3ème place du chrono puis une victoire d’étape sur la Vuelta 2019 après une échappée solitaire de 25 km vent de face ou une nouvelle fugue victorieuse de 40 kilomètres sur la Classique de l’Ardèche. Membre de l’équipe Deceunick Quick Step il pourrait être envoyé à l’avant pour obliger les autres formations à rouler et en profiter pour s’offrir un raid solitaire comme il les aime. Et si derrière cela se regarde un peu trop l’on pourrait bien retrouver le Français sur le plus haute marche du podium à Roubaix.

Probabilité de gagner Paris-Roubaix : 4/10

Arnaud Démare :

Un Démare qui gagne en bleu-blanc-rouge sur Paris-Roubaix ça aurait de la gueule non ?

Meilleur sprinteur français depuis un bon bout de temps, Arnaud Démare s’est affirmé au fil des saison comme une valeur sûre du cyclisme tricolore. Double champion de France, vainqueur d’étapes sur le Tour de France et sur le Tour d’Italie mais surtout lauréat de Milan-San-Remo en 2016…son palmarès parle pour lui. D’abord en concurrence interne avec Nacer Bouhani il a su s’imposer comme le fer de lance du sprint français jusqu’à venir jouer dans la cour des grands. S’il ne fait pas partie des tout meilleurs sprinteurs du peloton il a le mérite de rester en embuscade et de profiter de l’occasion quand elle se présente. Arnaud Démare a fait des classiques flandriennes sa priorité et de Paris-Roubaix un objectif majeur. Comme il le dit lui-même « Gagner un jour à Roubaix j’y crois ». Son expérience sur la course (11 participations à Paris-Roubaix depuis les catégories jeunes) et ses résultats passés (6ème en 2017 à seulement 12 secondes du groupe de tête) en font un candidat crédible. Il pourrait, à l’image d’un John Degenkolb en 2015, s’accrocher aux meilleurs dans les secteurs pavés les plus difficiles puis les régler au sprint. Il en a en tout cas la motivation nécessaire. Mais cela suffira-t-il à dompter cette course mythique ? Pas sûr mais sait-on jamais…

Probabilité de gagner Paris-Roubaix : 5,5/10

Florian Sénéchal :

Florian Sénéchal même pas fatigué et tout propre après sa très prometteuse 6ème place sur l’édition 2019.

Le Nordiste est très clairement la meilleure chance française sur Paris-Roubaix. Vainqueur de la course en junior puis repéré et recruté par la réserve de la Quick-Step, qui se trompe rarement sur les jeunes talents, il se forme au côté d’un certain Tom Boonen (pas le plus mauvais sur les pavés avouons-le) avant d’aller continuer à grandir chez Cofidis. Chez la formation nordiste il se signale en terminant dans les 20 premiers du Het Nieuwsblad, d’A Travers les Flandres et du GPE3 alors qu’il n’a que 21 ans. Prometteur. Florian Sénéchal continue son apprentissage sur les classiques pavés (17ème et premier Français de Paris-Roubaix 2015) avant de retourner au bercail. Chez la désormais nommée Quick-Step Floors il peut bénéficier de l’immense expérience de champions comme Tom Boonen ou Niki Terpstra (qu’il accompagne lors de sa victoire sur le Tour des Flandres 2018) mais doit sacrifier ses ambitions personnelles pour se mettre au service de l’équipe. Cependant il sait saisir sa chance lorsqu’on lui en donne l’occasion :  2ème d’A Travers La Flandre Occidentale (à l’issue d’une nouvelle démonstration collective de son équipe) et vainqueur du Samyn (devant son ex-coéquipier Niki Terpstra notamment) il prouve qu’il peut jouer un rôle majeur chez les Belges de la Quick-Step. Et sa 6ème place quelques semaines plus tard sur Paris-Roubaix (où la Quick-Sep aura placé 4 coureurs dans les 10 premiers) ne fait que renforcer cette impression. Possédant encore de belles années devant lui pour dompter une course où l’expérience est essentielle Florian Sénéchal a les capacités physiques pour dompter l’Enfer du Nord. Mais sa principale force est également sa principale faiblesse : il peut compter sur la meilleure équipe du monde mais il ne pourra pas courir derrière ses coéquipiers qui auront anticipé. Le scénario idéal serait donc de prendre l’initiative loin de l’arrivée (à l’image de Philippe Gilbert sur le Tour des Flandres 2018) et laisser parler sa puissance physique pour rallier le vélodrome de Roubaix en héros. Un scénario certes utopique mais peut-être pas si irréalisable que ça.

Probabilité de gagner Paris-Roubaix : 6/10

Adrien Petit :

Bien posé sur sa machine, le regard fixé sur la meilleure trajectoire à emprunter, Adrien Petit passe sans encombres ce secteur pavé.

Véritable amoureux de Paris-Roubaix Adrien Petit s’est d’abord fait repérer plus pour sa pointe de vitesse que pour son aptitude à passer les pavés. Lanceur de Nacer Bouhanni chez Cofidis puis de Bryan Coquard chez Direct-Energie il parvient à remporter quelques victoires quand il en a l’occasion. Mais c’est sur les courses flandriennes qu’il peut exprimer au mieux ses qualités. Régulièrement placé (13ème de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, 7ème du Het Nieuwsblad en 2016 et 10ème en 2017 mais surtout 10ème de Paris-Roubaix 2016, 9ème de l’édition suivante et encore 15ème en 2019) mais encore jamais en lice pour la victoire, le Nordiste a néanmoins prouvé qu’il ne se ratait que rarement dans les grands rendez-vous. Et encore plus sur l’Enfer du Nord où ses trois top 15 témoigne de sa fiabilité dans l’épreuve française. Alors oui Adrien Petit est très clairement une grosse côte mais en cas d’arrivée groupée sa pointe de vitesse pourrait bien en surprendre plus d’un. Et lorsque l’on sait qu’il a pleuré de rage après avoir fini « seulement » 15ème de la course l’année dernière l’on comprends qu’une immense motivation l’anime. Suffisant pour créer la surprise ?

Probabilité de gagner Paris-Roubaix : 4/10

Pensez-vous qu’un Français puisse remporter Paris-Roubaix ? Votez en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :