Quel français peut remporter le Tour de France ?

35 ans que Bernard Hinault attend un successeur. 35 ans que les français attendent de voir un de leur compatriote sur la plus haute marche du podium à Paris. En 35 ans il s’en est passé des choses : le mur de Berlin est tombé, une catastrophe nucléaire sans précédent a eu lieu à Tchernobyl, Mandela est devenu président, les World Trade Center ont été détruites, les Etats-Unis ont élu un homme noir au pouvoir puis un milliardaire quelque peu inconventionnel…Mais aucun français n’a remporté le Tour. On y a cru pourtant. Avec les Jean-François Bernard, les Laurent Fignon, les Richard Virenque, les Thomas Voeckler ou encore plus récemment les Romain Bardet et Thibault Pinot. Non on a vu un irlandais, un danois, un luxembourgeois, un australien, un gallois ou même colombien ramener au pays le maillot jaune. Mais toujours pas de français. Alors qui peut enfin briser ces longues années de disette ? Eléments de réponse dans cet article.

Julian Alaphilippe :

Alaphilippe regarde avec envie un maillot jaune qu’il portera 14 jours l’année suivante. De quoi le voir de près et de donner l’envie de le ramener dans sa valise ?

Oui le français a réalisé un Tour de France 2019 magnifique. Oui il a remporté deux étapes et porté le maillot jaune pendant 14 jours. Oui il a fait rêver la France entière. Oui il a été en mesure de remporter le Tour de France pendant deux semaines et cinq jours. Mais voilà un Tour de France dure trois semaines. Et Julian Alaphilippe a finalement finit à plus de 4 minutes du vainqueur final. Un gouffre. Et son excellent Tour de France a été grandement facilité par le fait que personne ne le considérait comme un candidat à la victoire finale. Attention il n’a rien volé à personne. Mais pensez-vous qu’un Geraint Thomas ou un Nairo Quintana aurait pu remporter en solitaire la 3ème étape comme l’a fait le coureur français ? Sans doute pas car les autres formations de leader se seraient mis à la planche pour ne pas perdre de temps. Et pensez-vous que Julian Alaphilippe est un aussi bon grimpeur qu’Egan Bernal ? Bien sûr que non. A la manière d’un Thomas Voeckler le maillot jaune l’a transcendé pour l’élever à un niveau qu’il ne se croyait sans doute pas capable d’atteindre. Alaphilippe n’est pas un grimpeur. C’est un fait. Il pourrait le devenir bien sûr. Mais cela reviendrait à renoncer à ses qualités d’explosivité qui font sa force depuis des années. Un seul est parvenu à être le meilleur puncheur du monde (ce qu’est aujourd’hui le natif de Saint-Amand-Montrond) tout en jouant la gagne sur les Grands Tours. Son nom ? Alejandro Valverde. Mais le murcien est une exception. Et il n’a jamais remporté « que » la Vuelta et n’a jamais été vraiment en mesure de remporter le Tour de France. Et puis viser le classement général du Tour équivaut à rester caché pendant presque trois semaines avant de s’expliquer lors des dernières étapes. Une tactique qui ne correspond pas trop au fougueux Alaphilippe. Comment imaginer qu’un coureur qui veut courir le Tour des Flandres car « il a besoin de nouveau challenges » accepte de courir chaque course dans l’optique du seul Tour de France puis de rester sagement à sa place pendant trois semaines ?  Peut-être qu’avec l’âge il se lancera ce défi. S’il en a la motivation il est certain qu’il se donnera les moyens d’y arriver. Mais une chose est sûre : Alaphilippe qui remporte le Tour de France ce n’est pas pour tout de suite.

Probabilité de remporter un jour le Tour de France : 4/10

Romain Bardet :

Bardet sourit tandis que les autres grimacent. Une image que l’on aimerait voir de nouveau à l’avenir, de préférence en Juillet.

Si l’auvergnat a été franchement à la peine sur le dernier Tour de France et guère brillant sur le précédent, il serait injuste d’oublier le coureur qu’il était et qu’il est encore très certainement. Nous parlons tout de même d’un triple vainqueur d’étape sur le Tour et d’un coureur qui est monté deux fois sur le podium final. On parle d’un coureur qui débourse la majorité de son retard sur les étapes chronométrées et qui est un des seuls à avoir tenu la dragée haute à un Christopher Froome au sommet de son art sur les pentes les plus sévères. Romain Bardet est un grimpeur d’exception comme en témoigne notamment son raid sur la 19ème étape du Tour de France 2016 où il conquit sur les pentes du Mont Bisanne à la fois l’étape et le podium du Tour. Malheureusement son talent en montagne est inversement proportionnel à ses qualités de rouleur et face à des adversaires toujours plus à l’aise dans cet exercice il perd encore beaucoup trop de temps pour espérer conquérir le maillot jaune. Mais il est sans conteste l’un des français qui présente les plus solides références au très haut niveau et il a déjà prouvé qu’il ne craignait pas la pression. Alors certes cela sera extrêmement compliqué pour Bardet mais pourquoi s’interdire de rêver ?

Probabilité de remporter un jour le Tour de France : 5/10

David Gaudu :

Gaudu devant et tous les autres derrière. Une image qui pourrait bien devenir habituelle.

Le Finistérien n’a que 23 ans mais il a déjà tout d’un grand. Après deux ans à apprendre aux cotés de Thibault Pinot (et à remarquablement le seconder) David Gaudu est fin prêt à se muer en leader. Vainqueur du Tour de l’Avenir 2016 devant Egan Bernal (qui n’a que 3 mois de moins) puis vainqueur de l’étape reine du Tour de l’Ain 2017 et 2ème au général le jeune breton se montre très vite à son avantage. Mais c’est véritablement en 2019 qu’il explose en finissant sur le podium de l’UAE Tour derrière des stars comme Roglic et Valverde puis il se classe 5ème du Tour de Romandie en remportant au passage une étape en costaud devant tous les favoris. Et sur le Tour de France son remarquable travail pour son leader ne passe pas inaperçu notamment lors de l’étape du Tourmalet où il contribue grandement à la victoire de Thibault Pinot. Il boucle ce tour à une très encourageante 13ème place. Grimpeur de grand talent, possédant une VO2 Max supérieure à celle de Pinot selon Frédéric Grappe, il était prévu qu’il soit leader sur un Grand Tour en 2020. Le bouleversement du calendrier cycliste va sans doute modifier son programme mais pas de doutes : David Gaudu est prêt pour être leader sur des grandes courses. Et son très jeune âge nous fait espérer un Graal atteignable tant son potentiel semble encore grand : le classement général du Tour de France. Rendez-vous dans 10 ans pour voir ce qu’il en a vraiment été.

Probabilité de remporter un jour le Tour de France : 6/10

Pierre Latour :

Regard fixé vers le sommet pour Pierre Latour. Un sommet qu’il atteindra peut-être en remportant le Tour de France.

20 juin 2015. Sur les terribles pentes du Porte Balès trois hommes s’affrontent dans une lutte à haute altitude. On retrouve Alberto Contador, sans doute le meilleur grimpeur de sa génération, accompagné de Nairo Quintana, alors déjà solidement installé au sein de la caste des escaladeurs. Les deux hommes pèsent huit Grands Tours à eux deux (sans compter ceux égarés en route par notre ami espagnol). Un palmarès impressionnant qui rappelle à quel point ce sont des champions d’exception. Et le 3ème larron ne s’appelle ni Nibali, ni Valverde et encore moins Froome. Son nom est Pierre Latour. C’est un jeune néo-pro qui réalise l’exploit de les accompagner jusqu’au sommet avant de les laisser filer dans la descente trahit par des crampes. L’acte de naissance d’un champion. Le reste de son année tend à le confirmer : 5ème du Tour de Burgos et 3ème du Tour de l’Ain pour sa 1ère année chez les grands. Et l’année suivante il remporte la 20ème étape de la Vuelta en écœurant littéralement Darwin Atapuma alors que tactiquement il avait été loin d’être parfait. Trop de talent et d’envie tout simplement. 3ème du Tour de Catalogne, 7ème du Critérium du Dauphiné et 13ème et meilleur jeune du Tour de France, son année 2018 aura été une réussite. Cependant plusieurs chutes ont quelque peu ralenti sa progression. Mais Latour est un bon grimpeur mais également un très bon rouleur comme en témoigne ses deux titres de champion de France de la spécialité. Un atout non négligeable dans la course au maillot jaune. A 26 ans il semble se rapprocher de sa maturité physique et peut légitimement viser haut. Jusqu’à la première place du Tour de France ? Seul l’avenir nous le dira.

Probabilité de remporter un jour le Tour de France : 4/10

Thibaut Pinot :

Finir sur le podium du Tour ? Fait. Gagner un monument ? Fait. Gagner le Tour ? En cours.

J’ai déjà parlé en longueur de Thibaut Pinot (article Le meilleur grimpeur actuel ) donc je ne vais pas me répéter. Mais s’il fallait désigner un seul français capable de remporter le Tour de France dans l’immédiat il n’y aucun doute que le nom de Thibaut Pinot figurerait au 1er rang des réponses. Grimpeur de grand talent, rouleur de plus en plus correct et commettant moins d’erreurs sur les étapes de plaines le Franc-Comtois a déjà prouvé qu’il était capable de gagner le Tour de France. Ses difficultés à supporter la pression semblent derrière lui et si le traumatisme de l’an dernier est encore vif, cela peut lui permettre de revenir plus fort et plus déterminé pour enfin offrir à la France une victoire qu’elle attends depuis 35 ans. Allez mon garçon la France crois en toi.

Probabilité de remporter un jour le Tour de France : 7/10

Et pour vous quel français va être le premier à remporter le Tour de France ? Donnez votre avis en cliquant sur le bouton suivant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :