Qui va remporter le maillot vert du Tour de France 2020 ?

A quelques jours du grand départ du Tour de France 2020 ce samedi à Nice, la lutte pour le maillot vert s’annonce ouverte et remplie d’incertitudes. Pas de Fernando Gaviria, de Michael Matthews, d’Arnaud Démarre, de Pascal Ackermann ou encore de Dylan Groenewegen pour se mêler à la lutte. Des absences de poids et des coureurs tous capables de ramener le maillot vert à Paris. Pour autant le Tour de France ne se retrouve pas dépourvu de sprinteurs, loin de là ! Petit revue d’effectif des principaux prétendants à la victoire finale au classement de meilleur sprinteur.

Les grands favoris :

Sam Bennett :

Il ne manque plus qu’une victoire sur le Tour pour que Sam Bennett rentre dans le cercle des vainqueurs d’étapes sur les trois Grands Tours

Sam Bennett reviendra sur le Tour de France pour la 3ème fois avec l’intention de faire mieux que les deux premières fois, ce qui ne sera pas très difficile (abandon puis lanterne rouge, 0 victoires). Le triple vainqueur d’étapes sur la Vuelta et double vainqueur d’étapes sur le Giro possède des atouts redoutables lorsque vient l’emballage final. Sa pointe de vitesse et sa capacité à maintenir une vitesse élevée pendant longtemps pourront lui permettre à coup sûr de truster quelques victoires d’étapes. S’il ne dispose pas d’une équipe dédiée il pourra quand même compter sur des coéquipiers solides pour l’entourer et préparer ses sprints (Asgreen, Stybar, Jungels, Morkov). Il a également prouvé qu’il était capable d’anticiper le sprint et qu’il n’avait pas peur d’être offensif mais le récent Milan-San-Remo a pointé ses difficultés à basculer au sommet des bosses avec les meilleurs. Sam Bennett devra donc prendre de l’avance lors des arrivées massives s’il veut jouer le classement par points et ça l’Irlandais en est parfaitement capable.

Caleb Ewan :

Vainqueur de 3 étapes en 2019 l’Australien rêve d’ajouter un maillot vert à sa collection.

Le petit Australien avait ébloui de sa classe le dernier Tour de France où il avait remporté trois étapes. Et il n’avait pas fini si loin que ça de Peter Sagan au classement du meilleur sprinteur (seulement 68 points de retard là où Sagan avait plus de 230 points d’avance sur Kristoff l’année précédente). Depuis l’Australien a réalisé un bon début de saison (2 étapes du Tour Down Under et 1 du Tour des Emirats Arabes Unis) avant d’être stoppé net par la pandémie de coronavirus. Sur Milan-San-Remo il a coincé et fini très loin des meilleurs (113ème) confirmant ses difficultés à passer les bosses avec les meilleurs (même s’il a déjà prouvé par le passé qu’il en était capable). Cependant sur un parcours moins vallonné et avec une équipe à son service (comme cela sera le cas sur le Tour de France) le sprinteur de poche est un client redoutable, intrinsèquement très rapide et capable de se faufiler dans des trous de souris. Capable de remporter des sprints massifs il sera, s’il est à son meilleur niveau, une menace très sérieuse pour Peter Sagan et les autres prétendants au maillot vert.

Peter Sagan :

8 maillot vert pour Sagan ? Ce serait (encore) un nouveau record.

Qui d’autre que le Slovaque pour faire figure d’épouvantail ? Qui d’autre que celui qui a déjà ramené sept fois le maillot vert à Paris ? Le Slovaque n’a certes pas réalisé un début de saison éblouissant mais l’enterrer serait une énorme erreur à ne surtout pas commettre pour ses adversaires. Même si le poids des années commence à peser sur ses épaules, Peter Sagan n’en reste pas moins un formidable coureur. Comme d’habitude il se débrouillera seul dans les sprints mais cela ne l’empêchera pas de collectionner les places d’honneur. Moins rapide que les purs sprinteur il pourra compter sur le faible nombre d’étapes qui leur sont promises (6 ou 7) et sur ses qualités de puncheur pour aller marquer des points là où ses adversaires ne pourront pas. De plus il n’hésitera pas à aller se glisser dans les échappées pour accroître son avance ou refaire son retard. En bref Sagan reste le grand favori pour ramener un huitième maillot (!) vert à Paris et même s’il devra faire face à quelques concurrents sérieux le Slovaque est prêt comme le montre sa 4ème place sur Milan-San-Remo lors de la reprise.

Les outsiders :

Wout Van Aert :

Le prodige belge a déjà prouvé qu’il pouvait battre les meilleurs sprinteurs (ici Ewan et Viviani). Peut-il récidiver ?

Le tube du moment ! Sans aucun doute le meilleur coureur du peloton depuis la reprise de la saison. Monstrueux sur les Strade Bianche, impérial sur Milan-San-Remo, impressionnant sur le Critérium du Dauphiné, souverain sur les championnat de Belgique contre-la-montre… Déjà vainqueur d’une étape sur le Tour l’an dernier le Belge s’avance sur le Grande Boucle avec une immense pancarte dans le dos. Capable de remporter des sprints massifs, de distancer des purs puncheurs dans des bosses, de passer la moyenne montagne et même d’aller remporter des contre-la-montre, Wout Van Aert représente le coureur complet par excellence. Cependant sa formation jumbo-Visma est bien plus axée sur la victoire finale avec son duo Roglic-Dumoulin et son armada de grimpeurs que sur la préparation des sprints de Van Aert. C’est là son gros désavantage : le Belge sera obligé de jouer les équipiers modèles et il y laissera des forces qui lui manqueront au moment de jouer sa carte personnelle. Mais attention avec un talent pareil le Belge serait bien capable de nous surprendre une nouvelle fois en allant batailler jusqu’au bout pour le maillot vert. A suivre de près donc !

Elia Viviani :

Après avoir débloqué son compteur sur la Grande Boucle Viviani peut-il débloquer son compteur de maillots verts ?

On ne présente plus Elia Viviani : champion d’Europe 2019, champion d’Italie 2018, vainqueur du classement par points du Tour d’Italie 2018, 9 victoires d’étapes sur les Grands Tours en plus d’une brillante carrière sur piste… Le sprinteur italien se présente au départ du Tour sous son nouveau maillot de la Cofidis et avec Vanbilsen et Laporte pour l’emmener lors des sprints. Sans doute plus aussi fort que lors de ses années Deceunick-Quick-Step il pourra faire jouer son expérience et sa science du placement pour compenser. Membre du club des vainqueurs d’étapes sur les trois Grands Tours Elia Viviani est un coureur rapide et intelligent et il possède toutes les qualités pour jouer le classement par points du Tour de France.

Les grosses côtes :

Alexander Kristoff :

Gagner sur les Champs ? Fait. Remporter Milan San-Remo et le Tour des Flandres ? Fait. Devenir champion du Monde ? Presque fait. Remporter le maillot vert ? Peut-être cette année…

Le robuste Norvégien est un chasseur de classiques d’exception : Milan-San-Remo 2014 (ainsi que cinq top 10), Tour des Flandres 2015 (ainsi que cinq top 5), Gand-Wevelgem 2019, GP de Plouay 2015, Vattenfall Cyclassics 2014 (ainsi que sept top 5), champion d’Europe et vice-champion du Monde 2017… Mais il ne faut pas oublier que c’est également un coureur qui compte trois victoires d’étapes sur le Tour de France et une 2ème place au classement de meilleur sprinteur en 2018 derrière l’intouchable Peter Sagan. Clairement plus à son meilleur niveau le Norvégien a néanmoins réalisé un début de saison rassurant qui lui a permis d’être au départ du Tour. Il pourra compter sur sa grande expérience, sa régularité, sa capacité à franchir les bosses et son exceptionnelle résistance pour marquer des points importants. Pas le premier nom qu’on évoque lorsque l’on parle du maillot vert mais attention au Norvégien, il pourrait bien jouer les invités surprises !

Giacomo Nizzolo :

Son nouveau de titre de champion d’Italie donnera-t-il à l’Italien des ailes ?

Le sprinteur italien de la NTT n’est clairement pas le coureur le plus connu du peloton. Pourtant il compte à son palmarès deux titres de champion d’Italie et surtout deux victoires au classement par points du Tour d’Italie. Son début d’année 2020 est très réussi avec notamment une victoire sur la 5ème du Tour Down Under (devant Bennett et Ewan), la 2ème étape de Paris-Nice (devant Ackermann) et donc le championnat d’Italie sur route sur un parcours difficile. L’italien va vite au sprint et passe bien les bosses. Le voir ramener le maillot vert à Paris serait une immense surprise mais il ne serait pas étonnant de retrouver son nom dans les premiers de ce classement.

Matteo Trentin :

Après avoir failli à ramener le maillot de meilleur sprinteur de la Vuelta 2017 pour deux petits points, l’Italien peut-il se consoler avec le maillot vert du Tour de France ?

Révélé par sa victoire lors de la 14ème étape du Tour de France 2013 il confirme l’année suivante en y remportant la 7ème étape en réglant un petit groupe de costauds devant un certain Peter Sagan. Au fil des années il se place comme un solide coureur de classiques (3ème du Gp E3 2015, vainqueur de Paris-Tour 2015 et 2017) tout en confirmant son potentiel sur les Grands Tours. Il remporte la 18ème étape du Tour d’Italie 2016 en concluant une échappée victorieuse mais c’est sur le Tour d’Espagne 2017 qu’il impressionne le plus avec 4 victoire d’étapes. En 2018 il prouve qu’il fait partie des meilleurs coureurs du peloton en devenant champion d’Europe à Glasgow puis il remporte à nouveau une étape sur le tour de France 2019 en distançant ses compagnons d’échappée. Il conclut sa saison par un titre de vice-champion du Monde à l’issue d’une course dantesque dans le Yorkshire. Matteo Trentin est donc un coureur rapide capable de s’imposer dans des sprints en petit comité et n’hésitant pas à se glisser dans des échappées. Un style offensif qui pourrait lui permettre de marquer de précieux points au classement du meilleur sprinteur.

Et vous qu’en pensez vous ? Qui ramènera le maillot vert dans ses bagages à l’issue de la Grande Boucle ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :