Quelles questions pour la saison 2021 ?

Nous sommes le 1 er Janvier 2021 et c’est officiellement le début de la saison cycliste 2021. Il faudra cependant attendre le 13 Janvier et se rendre en Nouvelle-Zélande pour le coup d’envoi officiel de la saison à l’occasion de la New Zealand Cycle Classic (cat 2.2). Pour patienter jusque-là certains se préparent en stage dans des pays ensoleillés tandis que d’autres écument les cyclo-cross dans d’affreuses conditions climatiques.

La saison dernière fut assez exceptionnelle, tout d’abord à cause de la pandémie mondiale mais aussi et surtout grâce aux cyclistes eux-mêmes. Les trois Grands Tours nous ont offerts un suspens et un dénouement incroyable, les classiques ont été passionnantes et nous avons assisté à l’éclosion d’une génération dorée.

Mais alors à quoi s’attendre pour la saison 2021 ? Quelles sont les questions qui brûlent les lèvres des suiveurs ? Petit florilège non exhaustif.

Alaphilippe doit-il faire des choix ?

Le beau maillot d’Alaphilippe ne demande qu’à être mis en valeur.

On connaissait le Alaphilippe souverain sur les Ardennaises et brillant sur le Tour de France. On a découvert le Alaphilippe bluffant sur le Tour des Flandres. Lorsqu’il s’agissait de concilier le Tour et les classiques Ardennaises cela allait encore. Mais si vous rajoutez en plus les Flandriennes, voire les Jeux Olympiques et les championnats du monde vous obtenez un programme tout simplement démentiel et une impossibilité de briller toute l’année. Voilà la rançon du succès. A pouvoir gagner partout Julian Alaphilippe va devoir faire des choix au risque de ne gagner nulle part. En 2021 il ne devra sans doute pas se concentrer sur le général du Tour de France (et heureusement !) et prévoir un gros pic de forme qui devra s’étendre du 04 Avril jusqu’au 25 Avril afin de briller du Tour des Flandres jusqu’à Liège-Bastogne-Liège. Difficile de rester ultra-compétitif sur une telle période mais pas non plus impossible. En revanche un tel choix aurait des répercussions sur le reste de la saison avec notamment un Tour de France où il pourrait connaître une baisse (légitime) de régime. Julian Alaphilippe doit prendre une décision délicate et risquer de décevoir la grande majorité des spectateurs qui ne jurent que par le Tour de France mais c’est sans doute là le prix à payer pour réussir une saison historique.

Van Aert – Van der Poel encore et toujours ?

Soleil et repos pendant la coupure ? Que nenni pour les deux prodiges. Ce sera boue et souffrance.

Leur rivalité et leurs nombreux affrontements en 2020 ont été fabuleux. Si leur saison sur route s’est achevée au soir du sublime Tour des Flandres qui fut l’apogée de leurs duels, Mathieu Van der Poel et Wout Van Aert continuent de s’affronter dans les sous-bois des cyclo-cross. Les championnats du monde de cyclo-cross le 31 Janvier marqueront leur premier affrontement au sommet puis les deux hommes passeront la saison à se croiser sur la route. Des Strade Bianche jusqu’à Liège-Bastogne-Liège en passant par Paris-Roubaix et l’Amstel Gold Race le programme des deux prodiges s’annonce très similaire. On pourrait même les voir s’affronter sur les routes du Tour de France si le Néerlandais juge que cela lui donnera une bonne préparation pour les Jeux Olympiques où il visera le titre en VTT. La saison 2020 fut marquée par les joutes opposant Mathieu Van der Poel et de Wout Van Aert. Bis repetita en 2021 ?

Roglic a-t ’il laissé passer l’occasion ?

Incompréhension et abattement règne du côté de la Jumbo-Visma à l’arrivée de la 20ème étape. Comment Roglic a-t-il pu perdre ce Tour de France ?

Primoz Roglic a remporté le Tour d’Espagne en plus de quatre étapes, Liège-Bastogne-Liège, le classement UCI individuel… En bref le Slovène a réalisé une saison exceptionnelle. Mais voilà ce satané chrono de la Planche des Belles Filles l’a privé de la consécration ultime. Ce Tour de France qu’il a perdu alors que cela semblait impossible va longtemps le hanter. Car c’est son but ultime depuis qu’il a décidé de devenir cycliste professionnel. Car l’armada Jumbo-Visma était à son total service et qu’il n’a pas su conclure. Et c’est bien là son principal problème. En 2021 sera-t-il leader unique sur le Tour ? Rien n’est moins sûr quand on connaît la qualité des Dumoulin, Kruiswijk ou même Kuss qui pourraient légitimement réclamer un rôle de leader. De plus le si précieux Van Aert vient juste de déclarer qu’il voulait plus de libertés sur le prochain Tour de France. En bref Jumbo-Visma a sans doute atteint son apogée collective l’année dernière et rien ne dit que tout sera parfaitement huilé cette année. Et puis il ne faut bien évidemment pas oublier que pour remporter le Tour de France, Primoz Roglic devra dominer un Egan Bernal que l’on imagine revanchard, un Tadej Pogacar que l’on serait surpris de voir ne pas confirmer son immense talent et une ribambelle d’autres prétendants au maillot jaune. De plus il faudra qu’un tas d’autres éléments extérieurs (chutes, météo, faits de course) soit une nouvelle fois réunis en faveur du Slovène. Tout était réuni pour que Primoz Roglic remporte le Tour de France 2020, rien n’est moins sûr pour l’édition 2021.

Que doit faire la Groupama-FDJ sur le Tour de France 2021 ?

Un effectif riche implique des choix à faire. Maux de tête en prévision pour Marc Madiot.

Depuis maintenant quelques années Marc Madiot a décidé de tout miser sur la carte Thibaut Pinot en Juillet. Avec la réussite que l’on connaît… Les années passent et le Franc-Comtois laisse passer les occasions les unes après les autres. Lorsqu’il représentait la seule chance de l’équipe de briller sur les routes du Tour de France le choix du boss de la FDJ pouvait se comprendre. Mais la saison 2020 a totalement rabattu les cartes. Thibaut Pinot a encore déçu tandis que David Gaudu a brillé sur la Vuelta et que Arnaud Démare a écrasé tous les sprints sur le Giro. Il paraît logique que les deux dernièrs cités aillent désormais se frotter à la concurrence sur la course la plus relevée du monde. Mais alors que faire ? Si Démare a pu être aussi performant sur le Giro c’est aussi grâce à un train impeccable. Et si David Gaudu a remporté deux étapes c’est avant tout car il n’était plus une menace au général. Marc Madiot se retrouve donc face à un triple dilemme. Doit-il aligner Arnaud Démare avec deux ou trois équipiers au risque de à la fois ne pas l’entourer assez tout en se privant de grimpeurs pour épauler ses leaders ? Et qui privilégier entre Pinot et Gaudu ? Gaudu a patiemment attendu son heure et il semble prêt mais Pinot est-il prêt à se mettre au service de son benjamin ? Beaucoup de questions, peu de réponses et beaucoup de maux de tête à venir pour le boss de la Groupama-FDJ.

Sagan l’année du rebond ?

Ce n’est pas la joie du côté de chez Sagan en ce moment.

Après une année 2020 très contrastée (perte de « son » maillot vert sur le Tour de France, une seule victoire) Peter Sagan est à un moment charnière de sa carrière. Cette saison 2021 nous informera sur la capacité du Slovaque à rebondir. Une année réussie le replacerait comme l’un des meilleurs coureurs du monde. A contrario une nouvelle année difficile confirmerait son doute le déclin de l’ancien triple champion du monde. Les attentes sont toujours élevées vis-à-vis du fantasque Sagan mais la saison dernière il a semblé totalement vidé de son insouciance et de sa joie de vivre qui lui avaient permis de devenir le coureur qu’il était. Il va devoir retrouver la rage de vaincre pour revenir au sommet. S’il en a envie il en est évidemment capable. Mais en a-t ’il vraiment envie ? On n’est jamais vraiment sûr avec le mystérieux Slovaque.

Quels objectifs pour les français ?

Après ses victoires sur le Tour d’Espagne David Gaudu cherchera à récidiver sur le Tour de France.

Julian Alaphilippe aura bien évidement à cœur de faire honneur à son maillot de champion du monde. Pourquoi pas en remportant pour la première fois Liège-Bastogne-Liège ou en remportant Paris-Nice ? De son côté Arnaud Démarre voudra confirmer sa magnifique saison 2020. Il devra décrocher à minima une victoire sur le Tour de France pour s’affirmer comme l’un des meilleurs sprinteurs du monde. David Gaudu cherchera lui à prouver qu’il peut être leader sur le Tour de France. Un top 10 assorti d’une victoire d’étape est un objectif réaliste pour le Breton. Thibault Pinot souhaitera montrer à tout le monde qu’il peut encore briguer la victoire finale sur le Tour de France. Une nouvelle désillusion sonnerait sans aucun doute la fin de ses espoirs de succéder à Bernard Hinault. Du côté d’AG2R La Mondiale Benoît Cosnefroy espérera confirmer les très belles promesses aperçues la saison dernière. Un nouveau podium sur les classiques ardennaises serait une belle validation de son talent. Enfin Romain Bardet n’a absolument plus rien à prouver et pourra sans doute profiter de la force collective décomplexée de la Sunweb pour se faire plaisir. Il visera les victoires d’étapes sur le Tour mais sera également à surveiller sur les classiques où il est très à l’aise. Enfin Guillaume Martin voudra confirmer sa très belle saison 2020 en accrochant son premier top 10 sur le Tour de France.

Reverrons-nous des Grands Tours aussi passionnant ?

A l’image du tour d’Italie, les trois Grands Tours furent magnifiques de suspens.

24 secondes sur le Tour d’Espagne, 39 secondes sur le Tour d’Italie et 59 secondes sur le Tour de France, c’est l’écart entre le premier et le deuxième de chacun des Grands Tours. Des écarts aussi faibles sur un Grand Tour c’est déjà peu courant mais alors sur les trois de la même année c’est quasiment du jamais-vu ! Ces écarts minimes reflètent bien le suspens extraordinaire qui a régné sur ces courses où tout s’est joué lors de la dernière ou avant-dernière étape. Cela fut rendue possible par le bouleversement du calendrier, notamment le chevauchement du Giro et de la Vuelta qui a éliminé quelques grosses têtes d’affiche, par la faillite de certains leaders mais surtout par l’insouciance de la jeune génération qui a pris le pouvoir. En 2021 les armadas Ineos ou Jumbo-Visma (pour ne citer qu’elles) auront sans aucun doute à cœur de se rattraper et l’on pourrait assister à des Grands Tours beaucoup plus cadenassés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :