Mon coureur préféré

Mon coureur préféré ne s’appelle ni Pogacar, ni Van Aert, ni Van der Poel. Ni aucun des coureurs de ce talent. Mon coureur préféré n’est aucun de ceux-là. Ils sont trop beaux, trop médiatiques, trop forts tout simplement. Trop lisses aussi.

Mon coureur préféré n’est pas le Christopher Froome de 2013 et encore moins celui de 2018. Mon coureur préféré c’est le Chris Froome de 2020. Celui qui se bat pour tenir la roue du grupetto, celui qui s’accroche à l’infime espoir de redevenir celui qu’il était.

Mon coureur préféré c’est Evaldas Siskevicius, ce lituanien qui ne renonçe devant rien, pas même devant la porte close du vélodrome de Roubaix, pour finir le Paris-Roubaix 2019 à la dernière place et qui revient dès l’année suivante pour s’adjuger la 9ème place.

Mon coureur préféré c’est cet équipier qui roule 50 bornes dans le vent pour voir son sprinteur finir 8ème de l’étape.

Mon coureur préféré c’est le Andy Schleck de 2011, qui après une attaque suicidaire dans le Galibier et une victoire de légende lors de la 18ème étape, est tout heureux de monter sur le podium du Tour de France avec son grande frère alors qu’il vient de manquer une occasion en or de remporter enfin la plus grande course du monde.

Mon coureur préféré c’est Michal Kwiatkowski, champion du monde, vainqueur de Milan San Remo, de l’Amstel Gold Race et de Tirreno Adriatico, se garant littéralement sur le bord de la route après s’être sacrifié sans arrière-pensée pour ses leaders.

Mon coureur préféré c’est la lanterne rouge du Tour qui tous les jours s’accroche à l’idée de rouler sur la plus belle avenue du monde.

Mon coureur préféré c’est Michael Morkov, comprenant parfaitement qu’il vaut mieux être le meilleur poisson du monde qu’un sprinteur parmi les autres.

Mon coureur préféré c’est Contador s’envolant sur les pentes de l’Angliru pour aller décrocher une dernière victoire lors de l’avant dernier jour de course de son immense carrière.

Mon coureur préféré c’est celui qui, au lieu de balancer son bidon dans un ravin, le donne à un enfant qui s’en souviendra toute sa vie.

Mon coureur préféré c’est Thibault Pinot à la dérive refusant d’abandonner un Tour de France qu’il pouvait gagner avant de se rendre à l’évidence et de mettre pied à terre.

Mon coureur préféré ce n’est pas le Mak Cavendish arrogant et playboy des années 2010 mais celui si touchant, le visage rempli de larmes, après une résurrection totalement improbable sur les routes du Tour l’été dernier.

Mon coureur préféré c’est Darwin Atapuma cuit, roti, carbonisé qui voit Warren Barguil revenir de nulle part et le priver de la plus belle victoire de sa carrière un jour de fête nationale colombienne.

Mon coureur préféré c’est le Julian Alaphilippe qui rate dans les grandes largeurs son sprint à l’arrivée de Liège-Bastogne-Liège et aussi et surtout celui qui ne peut retenir ses larmes en enfilant le maillot jaune à Nice en pensant à son père décédé.

Mon coureur préféré c’est cet anonyme du peloton qui souffre comme au damné sur les routes venteuses d’Arabie Saoudite et encore plus dans les cols terribles du Tour des Asturies en rêvant un jour de rouler sur les Champs Elysées.

Mon coureur préféré c’est Fabio Jakobsen gagnant sur la Vuelta un an après un terrible accident qui aurait pu lui coûter la vie.

Mon coureur préféré c’est cet infatigable attaquant qui s’en va en solitaire à 100 kilomètres de l’arrivée et qui se fait reprendre à la flamme rouge.

Mon coureur préféré n’a pas de visage et pourtant il en a des milliers. Mon coureur préféré n’a pas de nom et pourtant il porte le plus beau de tous. Mon coureur préféré s’appelle le cyclisme. Parce qu’il fait vivre des émotions comme nul autre n’en est capable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :